Koudelka

Synopsis de : Koudelka

Le Survival Horror est à la mode mais histoire de ne pas faire comme tout le monde, SNK (le développeur du jeu) nous la joue à sa sauce en tentant un mélange original. Au début, on a peur évidemment, car tous les hybrides de différents genres ne sont pas des chefs d’oeuvres, loin de là. Mais une fois n’est pas coutume et comme pour confirmer la règle, Koudelka se révèle particulièrement intéressant et ce à plus d’un titre. Voyons tout ça dans le détail…

C’est à la tête d’une (toute) petite équipe d’investigateurs que vous devrez résoudre quelques énigmes, enquêter sur des faits bien étranges et aussi .. survivre. L’histoire se passe au 19ème siècle et vous devrez essayer de tirer au clair une sombre histoire de meurtres dans un monastère anglais. Et c’est à grands renforts de secrets religieux, de sorcellerie et créatures démoniaques que vous allez plonger dans l’ambiance, sans espoir de retour. Comme vous le voyez l’ambiance est bel et bien au rendez-vous (qui a dit Le Nom de la Rose ? 🙂 et les graphismes comme les effets sonores ne font qu’à ajouter à ce background déjà très travaillé.

Pour ce qui est du jeu lui-même, si vous prenez un mélange de Parasite Eve 2 et de Final Fantasy, vous aurez un assez bon aperçu de ce que peut donner Koudelka. Parasite Eve pour le côté Survival Horror avec énigmes, portes, monstres et trésors et Final Fantasy pour la gestion des combats avec menu de sélection vous permettant de choisir les différentes action disponibles (attaque, déplacement…). Les combats se déroulent sur des cases qui rajoutent une dimension tactique au jeu car il vous faudra bien sûr tenir compte des portée et angles de vue pour vaincre. Un système original donc mais qui reprend des éléments qui ont déjà fait fait leurs preuves pour assurer sa réussite.

Pour ce qui est de la réalisation, rien à déplorer de ce côté là. Les graphismes sont de très bonne qualité, que ce soit pour le 2D des décors ou le 3D des personnages et on est littéralement plongé dans l’ambiance dès l’intro du jeu grâce au savant mélange d’aventure occulte, de religion et de sorcellerie. Côté son, même qualité: les musiques comme les effets sonores participent à la réussite du jeu et prennent même toute leur ampleur dans les scènes cinématiques qui donnent envie de jouer sans jamais s’arrêter. Un pari réussi donc pour Infogrames qui arrive à mêler les genres avec bonheur et aussi à créer une ambiance digne d’un roman d’Umberto Eco. Malgré le gameplay perfectible, la qualité de réalisation, l’originalité et l’atmosphère unique font ce jeu une réussite sous tous les plans.

Une réussite indéniable pour un soft original et presque dépourvu de défauts qui tire son succès d’une ambiance époustouflante et d’une réalisation de qualité.

Jeu Details
Laisser un commentaire
Connexion
Loading...
S'inscrire

Les nouveaux membres ne sont pas autorisés à s'inscrire.

Loading...