Defcon 5

Synopsis de : Defcon 5

Voici de l’action, des corridors labyrinthiques, des élévateurs, des aliens, et des sécurités automatisées. Vivre le rôle de celui qui va défendre le site en question, garder son sang-froid, super pistolet en poche : un peu Doom-like mais pas que, et c’est en 2200 et quelques que ça se passe.

Voici un titre qui a fait le tour des machines les plus présentes en 1995 (3DO, Playsation, Saturn et PC). Dans la course au Doom-like le plus mieux et le plus original, ce sont GT et Millenium Interactive qui, cette fois, s’y collent. La compagnie Tyron chargée de protéger les exploitations minières des colonies zhumaines dans l’espace, connait un coup dur : explosion de budget et inutilité de leurs installations. Pour ne pas couler, elle est obligée d’automatiser ses défenses, armement qui a été mis en place sur toutes les planètes exploitantes en cas d’attaque (on n’est jamais trop prudent, et puis ça rapporte(ait)). Vous, cybernéticien, êtes chargé de mettre en place le système automatique d’armement sur MRP-6F (inaccessible via stargate). Mais alors que toute l’exploitation vient d’être désertée, vous êtes seuls… et face à la toute première attaque extra-terrestre. Arff.

Un jeu à la 1ère personne où il faut contrôler le cybernéticien armé de son gun et de son radar. Mais si le côté action se démarque pendant un moment, il s’y greffe un aspect plus stratégique ensuite. Vous devrez remplir vos objectifs grâce au V.O.S., un système pour contrôler la base avec des sortes de clefs : les pads. Chaque action que vous pourrez effectuer via le menu du V.O.S. requiert des autorisations spécifiques qu’il faudra acquérir dans le complexe. Et si votre mission consiste à mettre en place le système d’armement automatique de la base, il faudra aussi vous en servir grâce à ce système, qui servira finalement à vous programmer une évasion en bonne et due forme face à la menace ennemie : contrôle de droïdes, de tourelles, plans, etc etc. Si vous avez besoin de contacter quelqu’un, c’est le V.O.S. aussi qui sera tout indiqué, les autres PNJ de «Defcon 5» communiquent bien à l’abri, via la communication vidéo.

Un complexe qui comporte tout ce qu’il faut pour se ballader : quartiers administratifs, résidentiels, hangars, salle des machines, salle de contrôle, etc. Le tout est relié par un système d’ascenseur à faire pâlir une clinique, car tous ne vont pas au même endroit. Et un système de rails qui relient les hangars les uns aux autres, ainsi que le quartier administratif et le quartier résidentiel. Et puis des portes, des portes et des portes automatiques qui dévoilent des pièces dans lesquels vous pourrez trouver : de la vie, des recharges pour votre sulfateuse, etc.
Enfin, les statistiques utiles du cybernéticien sont affichés en permanence à l’écran : barre de vie, barre d’oxygène (pour pas étouffer, on sait jamais), balles restantes, radar (avec des points rouges pour les présences), nom du lieu, et cible. Le grand classique quoi.

Jeu Details
Laisser un commentaire
Connexion
Loading...
S'inscrire

Les nouveaux membres ne sont pas autorisés à s'inscrire.

Loading...